ACTUALITE

Paul le robot, par Patrick Tresset

Paul le robot, par Patrick Tresset

Un grand merci d’H+ à toutes les personnes présentes au vernissage. Ce fut un moment très agréable à partager, avec de très bons échanges. A très bientôt à la galerie pour (re)découvrir les oeuvres de Patrick Tresset (paul le robot-artiste), Adelin Schweitzer (machines ininteractives) et de Spectre (Fukushima, Guarda Mi, …). [Show as...

read more

Simstim d’Adelin Schweitzer

Simstim d’Adelin Schweitzer

  Je viens d’être simstisé ! Adelin Schweitzer intègre et déforme la réalité pour vous projeter au coeur même d’une oeuvre digitale dont le medium est le réel ! Rendez-vous pris à la sucrière, pour avoir suffisamment d’espace pour faciliter mes premiers pas, et un cadre déjà décalé par son architecture. La configuration du système est rapide, et ressemble à celle d’une porte de transportation (pour ce que j’en connais…). Sac à dos mis, casque de réalité virtuelle 3D posé, et un casque audio, pour tromper tous les sens. Première sensation surprenante : je me retrouve plongé dans ma propre sensation du réel, comme si je m’observais percevoir … mise en abîme vertigineuse de sa propre conscience qui s’observe. Mon corps est déjà une boite, avec quelques ouvertures perceptives pour percevoir mon incarnation réelle ; mais là, plongé dans le simstim : je me retrouve à l’intérieur de ma propre chair, comme si je prenais les commandes de mon libre arbitre, transformé en marionettiste fou. Je ne marche plus : je commande ma marche. Je ne regarde plus : je m’observe regarder. Je n’entends plus : je m’écoute entendre ! Il faut quelques pas pour prendre confiance en sa nouvelle incarnation, comme si l’on devenait responsable d’une marionette fragile, qui n’est autre que soi-même… Puis peu à peu, je conduis ma mécanique avec assurance, d’une confiance quasi-ludique, pouvant croire qu’il me reste encore quelques vies avant le game-over ! Un reboot, et je recommence ma vie.   On sait aujourd’hui que sa propre intention se fabrique avec un léger décalage, qui crée l’illusion crédible d’un libre arbitre, car on a l’illusion que l’on agit un instant après l’avoir décidé, alors qu’en réalité, on constate juste que sa propre action correspond à son désir, fabriqué a posteriori… Illusion que l’on réalise ce que l’on souhaite, alors qu’au mieux, on apprend à désirer ce que l’on réalise. Ici, via le simstim, ce décalage est amplifié, par la boucle de calcul ; il en ressort une sensation de désincarnation totale, d’amplification de ce libre arbitre : derrière le masque virtuel, immergé dans ma propre conscience, je prends le contrôle des manettes, et dirige ce robot de chair et de peau où bon me semble ! Enfin libéré de la contrainte du réel, l’a-réalité me submerge, et me fait pur esprit ! C’est à ce moment, jouant de ma nouvelle nature, qu’intervient une...

read more

“Guarda mi” par Spectre

“Guarda mi” par Spectre

Et si c’était le tableau qui appelait à être regardé ? C’est le principe de l’oeuvre Guarda Mi, réalisée par le groupe d’artiste Spectre, créé en 2011 par  Stefano Moscardini et Enrico Viola. Tableau vivant d’une jeune fille qui vous appelle ( “Guarda Mi !” ), mais qui se dissimulera à votre regard, si vous répondez à sa demande, cette oeuvre illustre l’incapacité à satisfaire notre besoin de reconnaissance, en nous dissimulant dès qu’elle est satisfaite. Ou, comme un tableau qui dissimule ses secrets si l’on cherche trop à comprendre, à savoir… Une courte vidéo de l’oeuvre, non interactive, est visible ici Il faut se satisfaire de cet appel, l’entendre comme jamais satisfait, répétitif et fondamental, et admettre que l’on ne se révèle jamais totalement, comme l’art, dont la quête ne sera jamais aboutie, car son principe même est une recherche permanente, où le chemin est l’objectif. Cette oeuvre sera exposée à la galerie cet...

read more

Paul, l’artiste robot

Paul, l’artiste robot

Vernissage le 19 septembre 2012 à 19h à la galerie H+   Paul, le premier robot portraitiste, sera en résidence à la galerie H+ durant les mois de septembre et octobre. Sur rendez-vous avec le robot, vous pourrez venir lui faire faire votre portrait. Paul est un artiste, imaginé et développé par Patrick Tresset en collaboration avec Frédéric Fol Leymarie, ce robot est réduit à sa plus simple expression : un oeil et une main. Il vous observe par sa caméra, puis tourne son regard sur la feuille, où le bras trace les premières lignes du visage. Les traits sont rapides, les lignes principales sont posées et déjà la ressemblance est là ! Il s’arrête, et la caméra scrute cette première esquisse, puis se tourne vers le modèle, se faisant insistante, presque interrogative, à la recherche d’une inspiration… quelques secondes passent, puis le bras reprend son tracé, corrige, souligne, appuie certains contours. Il hésite, reprend, toujours sous l’oeil qui suit ses mouvement, le guide ou le juge. [vimeo 37176026] Ce ballet créatif technologique dure de 20 à 30 minutes, et s’arrête par la signature affirmée du bras, qui se replie et se pose, la caméra s’abaissant en simulant une dernière révérence, ou la fatigue de celui qui a créé, qui a tout donné ! La vie, la créativité, l’instinct de ce robot est encore amplifiée par les réactions du public, dont les silences et les regards d’amateurs éclairés, jaugent la création en cours. Véritablement, le sentiment qu’une oeuvre se réalise est là, tangible et palpable ! La page d’Aikon : http://www.aikon-gold.com/ [Show as...

read more

Textograph V2

Textograph V2

Pour la fête des lumières, creartcom et PJ pargas ont mis en place le textograph au sein de la galerie H+, de 8 au 11 décembre 2011 Chaque passant pouvait envoyer un SMS à un numéro indiqué sur la façade de H+, et voir son texte s’animer instantanément parmi les flux des messages. L’oeuvre fut bien accueillie par les visiteurs de la fête des lumières, qui se sont pris au jeu et ont organisé des joutes de textes, affichant des messages secrets, intimes, droles ou solitaires, dans un chaos textuel permanent. [youtube...

read more

Kaleidomix

Kaleidomix

Lors de Muséomix, qui a eu lieu aux Arts Décoratifs du 11 au 13 novembre 2011, nous avons contribué au développement du prototype Kaléidomix. Ce projet propose un espace de partage et d’échange, autour des parcours individuels d’une visite. Grâce à son smartphone (iphone ou android), l’utilisateur peut obtenir plus d’information sur chaque évènement visité, le commenter, photographier, tweeter, liker… Cette activité est projetée en temps réel sur la carte géante, permettant aux visiteurs de voir l’activité de tous les évènements Futur En Seine. Une fois face à cet écran, l’utilisateur retrouve la carte de son parcours, et l’ensemble de ses notes et photos, qu’il peut agréger au sein d’un document de synthèse qui lui sera envoyé par email. Ce mix entre une visite individuelle et le partage d’informations globales en un même lieu est la principale innovation du projet, changeant les interactions entre visiteurs, sans être intrusif, et le rapport au smartphone, qui devient en fin de visite une simple télécommande, objet d’interaction avec d’autre par une interface unique partagée entre les spectateurs. Le projet de compose de trois parties complémentaires : une application pour iphone ou android, que le visiteur doit installer sur son smartphone un serveur (mac, linux, pc), avec un accès au réseau, si possible en IP fixe, et offrant un réseau wifi ouvert, projetant sur un écran géant. En fonction du nombre de personnes attendues simultanément dans cet espace, il est possible d’intaller plusieurs serveurs/écrans indépendants. Un site accessible sur le web, qui présente en temps réel les interactions, annotations, tweet réalisées par les visiteurs utilisant notre solution. Les développements sont réalisés sous Corona pour la partie mobile, et sous Flex/Air du coté serveur, ce qui permet de les déployer sur tout type de plateforme (iphone/ipad/android , mac/linux/pc).
L’ensemble, une fois configuré, fonctionne de façon parfaitement automatique : les visiteurs interagissent avec leurs smartphones, qui informent le ou les serveurs des interactions réalisées (prises de photo, ajout de commentaire, etc). Les serveurs projettent alors ces interactions, de façon anonyme, sur les écrans géants. Une fois devant l’écran, le visiteur fait basculer le programme en mode “télécommande” : ses actions sont alors affichées en temps réel sur la toile (affichage de son parcours, envoi de messages, interactions, etc.). Plus d’informations : http://www.kaleidomix.com http://www.museomix.com/kaleidomix/ http://www.bibliobsession.net/2011/11/16/retour-sur-lexperience-kaleidomix-a-loccasion-de-museomix/?doing_wp_cron=1325814068 photos de Lorena...

read more